Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/1992

Marathon du Leman de la Suisse à la France (12km)

 12k leman.JPG

Une grande découverte  

Suite à un article paru dans une revue en 1991, j’apprends qu’il existe en Suisse une traversée internationale à la nage d’Evian à Lausanne. En fait, une année c’est la Fédération Suisse de Natation qui organise la traversée d’Evian à Lausanne, et l’autre année, c’est la Fédération Française de Natation (FFN) mais dans l’autre sens. Je m’inscris donc à celle organisée par la FFN. 

J’en parle également à un ami passionné de natation longue distance, qui comme moi travaille à la SNCF. Il s’agit de Jean-Luc, il habite sur Nevers. Il a déjà nagé 24h non-stop et a parcouru 92km dans un bassin de 25m.

 medium_geneve.jpgNous voilà partis, avec nos accompagnateurs, pour Evian. Mon père, toujours présent lorsque j’ai besoin de lui, m’accompagne. Si vous vous demandez pourquoi il faut un accompagnateur pour chaque nageur c’est très simple : parce que lors des épreuves en eau libre de distances supérieures à 10 km, le nageur dispose en règle générale d’une embarcation avec une personne l’accompagnant. Elle a un rôle important à jouer. C’est elle qui est responsable de la sécurité, du guidage et du ravitaillement du nageur. Les bons résultats lors d’une épreuve dépendent en grande partie de la relation et de la compréhension qu’il peut y avoir entre eux. Avec mon père, pas de problème, mais il est aussi néophyte que moi dans ce domaine.

 Une fois sur place, nous apprenons que nous sommes invités par les organisateurs et que l’hébergement est gratuit pour les nageurs et les coachs. Bonne surprise ! D’ailleurs c’est comme ça que cela se passe sur la plupart des marathons et sur le circuit professionnel. « Ah bon ! Il y a un circuit professionnel ? ». « Eh oui ! » tous les nageurs étrangers présents sont au courant et y participent. Nous, nous tombons des nues. Il y a plein d’épreuves dans le monde et nous ne sommes pas au courant. Il faut que l’on s’informe, que l’on prenne des contacts. Les Egyptiens, grands spécialistes de la discipline, nous parlent de traversées en Argentine, au Canada et même chez eux. Ils en profitent pour nous lancer une invitation à participer à la descente du Nil sur 33kms. On va y réfléchir, le Nil, n’est pas très engageant!

 

 medium_olympiq.jpg

La réception au CIO

D’autres français (1 nageur et 4 nageuses) sont là avec des dirigeants de la FFN. Nous apprenons qu’ils désirent organiser pour la première fois, en Ile-de-France, une traversée de 12km. Elle est prévue dans 15 jours à Jablines. Pendant ces trois jours, le groupe de français (dirigeants et nageurs) sympathise. Nous allons nous rendre ensemble à la réception organisée au siège du Comité International Olympique non loin du lieu de départ de la traversée. Nous effectuons la traversée d’Evian à Lausanne à bord d’un bateau navette qui effectue régulièrement la traversée. La ville d’Evian s’éloigne progressivement, je distingue à peine les maisons. Le trajet me paraît interminable et je me dis qu’il va falloir que je le fasse à la nage. Il s’agit là de ma soixantième traversée, mais la plus longue distance que j’ai réalisée à ce jour est un 6 kilomètres. Je commence à douter et me poser des questions. Mais le bateau termine son trajet et me stoppe dans mes cogitations, je dois suivre le groupe vers le quai d’Ouchy et le CIO où nous sommes attendus. Cette réception est en l’honneur des organisateurs, dirigeants et nageurs. Le président du CIO est excusé et après avoir écouté les interminables discours et remerciements, nous passons au cocktail. Le verre à la main, les discussions vont bon train surtout avec les dirigeants de la fédération boostés par le discours. L’épreuve de Jablines est au cœur du débat et il est convenu que cette épreuve devienne le premier championnat de France de natation longue distance (eau libre). La traversée du Léman n’est pas encore passée que déjà, le rendez-vous est pris, à dans 15 jours à Jablines !

medium_ptit_jluc.jpg

La traversée

La traversée Lausanne – Evian va être m’a première vrai expérience de longue distance. C’est la première fois que je nage une course de plus de 5kms. D’après des conseils de débutants et des « on dit » j’apprends qu’il faut se graisser pour ne pas avoir froid dans l’eau. Je vais donc m’enduire tout le corps de graisse, des pieds jusqu’à la tête. A côté de moi, les nageurs étrangers, ne se graissent que le ventre et les aisselles. Tant pis pour eux s’ils ont froid ! Le départ est donné, suite à mon expérience de Bagnoles, je fais un départ rapide et me situe dans les premiers à la première bouée. Lorsque je rejoins mon bateau accompagnateur, je suis dans les 5 premiers, mais après 12 km … je termine avant-dernier. Que s’est il passé ??? Je suis parti trop vite et je termine à l’arrachée, les épaules dures, presque impossible de les tourner. Une chose est sur, je n’ai pas su gérer ma course. Mais ma plus grosse erreur a été le graissage.

medium_depart_lausanne.jpg 

L’expérience du graissage

L’application de trop de graisse a eu pour effet de boucher les pores ce qui a empêché les déperditions de chaleur. Le fait d’en avoir appliqué sur les épaules a provoqué l’effet inverse attendu. La chaleur engendrée par l’effort musculaire est restée emprisonnée et a entraîné l’asphyxie et une surchauffe des muscles. Les nageurs étrangers étaient dans le vrai. J’aurais dû m’en douter, ils ont plus d’expérience que nous. Je sais maintenant qu’il ne faut pas s’enduire de graisse sur tout le corps mais uniquement sur les parties qui frottent et celles qui ne travaillent pas comme le ventre, les aisselles…

C’est comme cela que l’on apprend et avec d’autres expériences dans le domaine de l’eau libre j’ai appris et encore appris, jusqu’à aujourd’hui encore…

Commentaires

tu me rassure , tu finis pas toujours dans les premiers

Écrit par : pierrot le zygo | 30/03/2006

une note avec ton palmarés stp

Écrit par : pierrot le zygo | 30/03/2006

la bouée jaune au fond c'est moi ..................

Écrit par : jacques touati | 30/03/2006

mon palmarés est consultable sur le site http://jacques.tuset.free.fr

Écrit par : waterplouf | 31/03/2006

à jacques touati : tu risque d'etre souvent sur les photos.....

Écrit par : waterplouf | 31/03/2006

toi tout tes projets tombent à l'eau

Écrit par : pierrot le zygo | 31/03/2006

c'est des projet water plouf

Écrit par : waterplouf | 31/03/2006

Salut !

Vous désirez faire connaître votre site ou blog, afin d'y recevoir un grand nombre de visiteurs ?
Venez donc le référencer sur Webréférence.
Le référencement est gratuit et les nouveaux visiteurs sont assurés !

Alors, n'attendez plus !
Rejoignez-nous sur WebRéférence !


http://webreference.c.la/

Écrit par : Anna | 31/05/2006

Très interessé par tous renseignemens concernant cette discipline méconnue amicalement merci

Écrit par : DION Bernard | 29/08/2007

Je suis Sénégalais né le 22 - 01-1955 à Dakar Célibataire
J'ai fait 2 fois la traversée Dakar Gorée
Je voudrais participer à une de vos traversée et recevoir une invitation pour faciliter l'obtention du visa pour m'y rendre en France en Suisse ou en Allemagne
je suis Professeur de Japonais

Écrit par : thiaw ababacar | 19/09/2009

Je suis Sénégalais ,Professeur de Natation
J'ai le Brevet de Natation et j'ai fait 2 fois la traversée Dakar Gorée au Sénégal en 2006 et 2008
Je voudrais participer à des traversées en France Suisse ou Allamagne et recevoir des invitations pour y participer
Cette année la traversée aura lieu le 1er Novembre à dakar le départ sera donné à partir de la plage de Bel air au Voile D'or aux environs de 12 heures
mon portable est le 221 77 5000 600 Mon Mail est thiaw9sn@yahoo.fr

Écrit par : ababacar thiaw | 19/09/2009

Les commentaires sont fermés.