Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/06/2011

Traversée du lac d'Orta en Italie (13km)

 13k orta.JPG

 

Samedi 25 juin 2011, j'ai participé à la 3ème édition de la traversée du lac d'Orta en Italie. C'est un petit lac alpin situé dans le nord de l'Italie entre la Lombardie et le Piémont. Le cadre y est magnifique. Le lac fait 13,4km de long et 2,5km de large.

Avec une centaine de nageurs, nous allons en effectuer la traversée dans sa longueur depuis la petite plage de Gazziano située au sud jusqu'à la ville d'Omegna au nord en passant entre le village d'Orta et l'île de San Giulio, le tout sur une distance de 13,2km et dans une eau à 21°C.

Contrairement à la légende typique d'Orta qui veut que "San Giulio (leur Saint Patron) jeta son manteau sur la surface du lac pour y grimper et à l'aide de son bâton ramer du village jusqu'à l'île pour chasser les monstres et le dragon", nous, nous allons traverser le lac pour le plaisir car « non competitiva » sur l'affiche, en tractant un ballon de plage avec notre numéro d'inscription.

DSCF6885.JPG

Le matin de la course notre rendez-vous à lieu à Omegna où un bateau va nous emmener sur le lieu de départ. Je vais effectuer le trajet au côté de Marco, l'organisateur principal et nageur lui aussi. Tout au long du parcours, il nous fait un briefing sur les conditions de ravitaillement, le trajet, les points repérables, ...mais également nous avons droit à des commentaires touristiques sur le lac.

Cette traversée n'étant pas officielle (réglement FINA), tous les nageurs sont en combinaison à l'exception d'une dizaine de nageurs dont je fais parti. On me remet une bouée avec une ficelle à attacher autour du ventre pour la sécurité. Ce n'est pas la première fois que j'effectue une traversée dans ces conditions : j'avais nagé en 1994 dans le lac majeur (entre Brissago et Diranella) en tractant déjà un ballon. En fait, toutes les épreuves en lac dans cette région se font accompagné d'un ballon ! L'avantage c'est qu'on voit les nageurs de loin.

DSCF6923.JPG

Le départ est donné un peu après 10 heures sous un soleil éclatant. Il fait 26°C à l'extérieur et pas un nuage à l'horizon. Une superbe randonnée aquatique en perspective. 100 ballons se mettent à avancer en ordre éparpillé dans le lac, encadrés par une vingtaine de bateaux à moteur et une vingtaine de kayak. Tout autour de moi, les montagnes sont verdoyantes et des petits villages sont dominés par les clochers des nombreuses églises. J'évite de me laisser entraîner par le rythme soutenu des premiers nageurs. Après 4,4km et après avoir dû nager quelque mètres à reculon pour récupérer mon ballon que j'avais perdu, j'approche du petit village d'Orta où se situe le premier ponton de ravitaillement. Ce petit village pittoresque à son centre d'intérêt  sur la place du marché où se trouve un palais communal style Renaissance de 1582. Là, j'entends et vois mes supporters, ma femme et mes deux enfants, venus pour m'encourager.

DSCF6896b.JPG

Sur ma gauche je distingue la petite île de San Giulio avec son cloître baroque et sa grande basilique romane. Le cadre dans lequel je me trouve est magnifique et c'est dans ces moments là que l'on apprécie encore plus la discipline de l'eau libre. Encore quelques mètres et, à hauteur de l'Hôtel de ville, depuis un ponton, on me tend mon premier ravitaillement. Il s'agit d'une nouvelle boisson énergétique que je teste et malheureusement l'essai n'est pas concluant. Me voilà reparti pour ma promenade à la nage. Je quitte le petit village d'Orta et ses splendides habitations pour rejoindre 3,8km plus loin le 2ème point de ravitaillement. Je n'ai pas trop le temps d'apprécier cette partie du paysage, un nageur s'est mis dans mes pieds et me met la pression en me touchant.

DSCF6898.JPG

J'étais venu pour un entraînement et maintenant l'esprit de compétition reprend le dessus. Je nage pour essayer de le distancer et me fatigue inutilement. Arrivée au 2ème point de ravitaillement, je m'aperçois que je l'ai distancé et me raisonne pour éviter de me « mettre dans le rouge ». Je repars pour les 5,5km restant. Je peux admirer une cascade et je distingue au loin les maisons d'Omegna, la ville d'arrivée. Le vent vient de se lever et heureusement pour nous dans le bon sens.

DSCF6905.JPG

Il arrive parfois que le ballon me rattrape. Mes épaules deviennent lourdes et j'entends de nouveau mes fidèles supporters. La ligne d'arrivée salvatrice n'est pas loin. A ce moment, je vois de part et d'autres, deux nageurs en combi qui me suivent. Il ne me reste plus qu'à faire un petit sprint final pour le fun !!!

DSCF6926.JPG

Je termine la traversée à la 18ème place en 3h24'28. Au final, je suis très satisfait de cette traversée que je conseille à tous les passionnés de nage en milieu naturel ...

Commentaires

Chapeau bas Jacques,
C'est vraiement fort tout ce que tu as fait ces dernières années.
Bonne continuation pour la suite.
Amitiés.

Jean-Marc

Écrit par : bonini | 27/06/2011

Joli Time.
Bien sympa comme compèt..
je sors de L'Ironman France-Nice et cela me bien....

A plus ds l'eau..

Cordialement et Sprotivement..

Écrit par : De Valeriola | 21/07/2011

Les commentaires sont fermés.