Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2010

Jeux Olympiques de Paris en 1900 : le 4000m à la nage

medaille JO1900.JPGLes Jeux Olympiques modernes à l’initiative du Baron Pierre de Coubertin s’installent à Paris en 1900. Dans la réalité, il s’agit de concours internationaux sportifs qui ont lieu dans le cadre d’une autre grande manifestation : l’Exposition Universelle Internationale. Pendant cinq mois, du 14 mai au 28 octobre, dans la confusion la plus totale, ont lieu en ville, des épreuves sportives, officielles et hors compétitions. Les historiens du sport vont avoir beaucoup de mal par la suite à rédiger le palmarès des différentes épreuves. Au final, seul les concours titrés comme des championnats du monde amateurs auront leurs épreuves considérées comme faisant partie des Jeux de 1900. De nombreux sportifs ne sauront jamais qu’ils ont participé à des Jeux Olympiques.

Les championnats du monde de natation, prévus au programme sportif de l’Exposition, se déroulent sur le plan d’eau de Courbevoie à Asnières, près de Paris. Ils sont organisés sur la Seine les 11, 12, 15 et 19 août par l’USFSA avec le concours de l’UFSNS, dans un bassin flottant de 100 mètres de long. Au programme, six épreuves individuelles et une course par équipe. Neuf nations sont représentées, huit européennes et un nageur Australien, ce qui permet de donner une touche plus crédible au titre de championnat du monde annoncé.

Le spectacle offert lors des différentes épreuves est remarquable et ces championnats sont considérés, par les « Sportmen » de l’époque, comme le point de départ de la natation sportive en France.

Les années qui suivent cette manifestation voient apparaître des vocations de nageurs et des associations liées à la natation.

1900-08-26 Vie au Grand Air 1.JPG

Au cours de ces championnats du monde, deux événements sont à retenir pour les passionnés d’épreuves de longue distance. Deux épreuves de championnat du monde de 4000m dans la Seine sont inscrites au programme, l’une amateur et l’autre professionnelle. Les deux épreuves se nagent de Puteaux jusqu’à Courbevoie dans le sens du courant. Le mercredi 15 août, ont lieu des éliminatoires afin de sélectionner les meilleurs nageurs de fond pour les finales qui se dérouleront le dimanche suivant. Cinq nageurs chez les professionnels et huit chez les amateurs sont retenus lors de ces épreuves de qualifications. Deux nageurs se démarquent du lot. L’Anglais Greasley, plusieurs fois vainqueur du Critérium de Natation organisé par le journal « Vélo », gagne facilement les séries professionnelles en 1h09’24’’. Chez les amateurs, c’est son compatriote Jarvis qui fait sensation. Il nage en 1h01’48’’ sur le même parcours, passant en tout point du trajet, plus vite que les professionnels. Il devance dans sa série Burgess de 13’ et nage 10 minutes plus vite que le vainqueur de la 2ème série, Halmay.

1900-08-26 Vie au Grand Air 2.JPG

Le dimanche 19 août 1900, la première finale a lieu à 13h30, elle est réservée aux professionnels. C’est l’Anglais Greasley qui en est le vainqueur en 1h08’35’’2 Suivent ensuite Evans (ANG), Paul Blache (FRA), Whylers (FRA). Deux heures plus tard, le départ de la deuxième finale est donné. Elle est réservée aux amateurs. Il s’agira de l’épreuve officielle des Jeux Olympiques de 1900. Le palmarès est le suivant :

1er : John Arthur Jarvis (GBR) en 58’24’’0

2ème : Zoltân Von Halmay (HUN) en 1h08’55’’4

3ème : Louis Martin (FRA) en 1h13’08’’4

4ème : Thomas Burgess (FRA) en 1h15’07’’6

5ème : Eduard Meijer (NED) en 1h16’37’’2

6ème : Fabio Mainoni (ITA) en 1h18’25’’4

La performance de Jarvis est remarquable car il bat de 10’ le temps du premier professionnel. Mais en eau libre, la comparaison est difficile lorsque les nageurs ne partent pas en même temps.

Au niveau Olympique, cette course est sans lendemain. Elle est la seule épreuve de longue distance en eau libre à s’être déroulée lors d’une Olympiade jusqu’en 2008…

Les commentaires sont fermés.