Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2018

De Belle-Ile à Quiberon 2018 (France)

Le temps d'un weekend du 6 au 8 juin 2008 à la découverte de Belle-île en mer dans le cadre d’une évasion solo.
 
La citadelle Vauban

Cette Citadelle Vauban dominant la rade de Le Palais symbolise mille ans d’histoire à Belle-Ile-en-Mer !
Bâtie sous la forme d'un fort au XIe siècle, elle servit de prison aux douze complices de l’empoisonneuse en série des années 1600, Catherine Deshayes dite « la Voisin ». Remaniée par Vauban à partir de 1683, la citadelle a défendu l’île contre les pirates, les Espagnols et surtout les Anglais. A partir de 1848, elle devient dépôt de Belle-Île et accueille des prisonniers. Durant les 2 conflits mondiaux, elle fut une prison pour les officiers allemands pendant la Première Guerre mondiale, avant d'être occupée par les troupes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale qui utiliseront les mêmes cellules pour y détenir des prisonniers anglais, français, et même bellilois. Ces générations de détenus ont laissé des graffitis sur les murs et les bat-flancs de leurs cellules mais elles s'effacent malheureusement au fil des années.
 
J'en ai profité pour faire une baignade au pied de la citadelle afin de faire quelques repérages et gouter l’eau. Une nage avec quelques passages sympathiques dans des cavités creusées dans les falaises.

36809888_1049654558532502_5385016805880233984_n.jpg

La colonie de Haute Boulogne:

A Belle-Ile se trouvait la colonie de Haute-Boulogne, un des centres de rééducation les plus connu autour duquel s'est forgée la légende noire d'un bagne d'enfants parmi les plus répressifs. Jouxtant la citadelle Vauban, au Palais, des bâtiments ont été construits pour y recevoir des détenus politiques puis à partir de 1880 de jeunes détenus, que l'on appelait aussi « colons », souvent coupables de vol ou de délits mineurs et dont l'indiscipline était l'un des faits reprochés les plus courants...
La colonie pénitentiaire agricole et maritime avait pour vocation de former les jeunes aux métiers de la mer. Les apprentis matelots s'exerçaient d'abord sur un trois-mâts ensablé dans la cour puis sur trois bateaux dans le port du Palais.

La discipline était extrêmement sévère. Brimades, corvées et violences y étaient monnaie courante.

L’année 1940 marque la fin officielle des « bagnes d’enfants ». En 1945, la colonie de Belle-Île devient alors un institut public d’éducation surveillée (IPES). L’établissement a été fermé définitivement le 1er septembre 1977.

J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer et de discuter avec d'anciens colons mais surtout j'ai pu visiter cet ancien bagne pour enfants, aujourd'hui fermé au public, grâce à l'adjoint au maire du Palais délégué à la culture. Un moment chargé d'émotion, partagé avec l’équipe qui m'accompagnera lors de ma future évasion entre Belle-Ile et Quiberon pour France Choroïdérémie. Un site qui devrait être amené à devenir un musée à la mémoire de tous ces jeunes colons qui y ont été détenus...

36836418_1050167285147896_4917390365943660544_n.jpg


L'émeute de 1934

Pour la petite histoire sur la colonie de haute Boulogne, en 1934, une émeute a éclaté dans la colonie après qu’un des enfants ait été roué de coups par les surveillants pour avoir mordu dans un morceau de fromage avant de manger sa soupe. Il s’en est suivi l’évasion de 55 pensionnaires. Pour rattraper les fugitifs, une « battue » est organisée, avec une prime de 20 francs offerte aux touristes et aux habitants de Belle-île, pour chaque garçon capturé.

Ce fait divers sera suivi d’une campagne de presse très virulente, et inspirera à Jacques Prévert son célèbre poème « La Chasse à l’enfant » dont voici un extrait :
"... Qu’est-ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C’est un enfant qui s’enfuit
On tire sur lui à coups de fusil
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent ! ..."

Auraient-ils pu réussir à la nage ?

36852309_1050496041781687_6039153987352002560_n.jpg

Evasion de Belle-Ile à Quiberon

Le samedi 7 juillet 2018, je réalise une nouvelle évasion à la nage avec un départ au pied de cette ancienne colonie pénitentiaire de Belle-île et une arrivée sur le continent à la grande plage de Quiberon. Je parcours une distance de 15km au milieu de celles que je surnomme les "gardiennes des prisons", à savoir les méduses. Une superbe traversée dans de très bonnes conditions escorté par la SNSM Quiberon et mes accompagnateurs William Tuset, Sophie Larivet et Jean-Jacques Bureau. Un parcours avec une trajectoire parfaite correspondant à celle des bateaux de la Compagnie Oceane Quiberon qui font la navette entre l'île et le continent. Un grand Merci à eux car ils ont du dévié de leur trajectoire pour me laisser nager. Au final, 4h23'39 a la nage au lieu de 45' pour les bateaux.

36759668_10156170363493381_1967008830164303872_n.jpg

Une bien belle évasion depuis une île que je recommande pour sa beauté et son état sauvage bien préservé.

 

Écrire un commentaire